Actualité

Surdité : 2h de communication offertes pendant le Covid-19

Pour faire face à une crise sanitaire sans précédent, les opérateurs des télécoms offrent 2h de communication adaptée à leurs clients malentendants, via leur centre relais téléphonique. A compter du 20 mars 2020 et pour les deux prochaines semaines !

Illustration article
Personne signant devant une tablette

Face à une crise sanitaire sans précédent, les opérateurs de la Fédération Française des Télécoms (Altice-SFR, Bouygues Telecom, Euro-Information Telecom, La Poste Mobile et Orange) ont décidé de doubler le nombre d'heures de communication qu'ils proposent à leurs clients sourds ou malentendants, aphasiques ou sourdaveugles au travers de leur centre relais téléphonique (CRT) à compter du 20 mars 2020 et pour les deux prochaines semaines. La fédération se dit soucieuse «  de permettre à tous ses clients de communiquer facilement avec leurs proches ou les professionnels de santé ».

LSF, LPC ou sous-titrage

Les usagers pourront ainsi bénéficier, gratuitement, de 2 heures de communication adaptée -rappelons que les opérateurs offraient déjà une heure par mois depuis la mise en place du CRT en octobre 2018 (article en lien ci-dessous). Cela peut se faire, au choix, grâce à l'intervention d'un tiers, via trois canaux : une traduction en langue des signes française (LSF), un codage en langage parlé complété (LPC) ou  le sous-titrage des appels. Cette initiative sera entièrement financée par les opérateurs de la FFTélécoms, via la mobilisation de la société Rogervoice, qui gère, pour leur compte, ce centre relais. Pour plus d'informations, consulter le site Rogervoice.com.

Eviter l'encombrement

Mais « le service étant très sollicité », la fédération recommande de « réserver au maximum l'utilisation de la plateforme aux appels les plus importants afin de maintenir une bonne qualité de service ». « Communiquer est un besoin vital, et c'est encore plus vrai dans cette période de crise inédite, rappelle Arthur Dreyfuss, son président. Les équipes des opérateurs se mobilisent chaque jour pour assurer le bon fonctionnement des réseaux et il était hors de question que certains de nos clients, en raison de leur situation de handicap, ne puissent pas pleinement bénéficier de nos services. » Plus généralement, il encourage chacun de nous à « utiliser les réseaux numériques de manière responsable » et à adopter des « réflexes simples » pour ne pas les saturer en cette période de confinement : utiliser le wifi plutôt que la 4G et décaler les appels les moins urgents.

En cas d'urgence, le 114

Rappelons, enfin, qu'en cas d'urgence, les personnes qui ont des difficultés à entendre ou à parler, plutôt que le 15, doivent contacter le numéro national 114 mis en place depuis 2011. Gratuit, il est accessible en permanence par visiophonie, tchat, SMS ou fax. Des agents de régulation, sourds et entendants, gèrent l'appel et contactent alors le service d'urgence le plus proche : SAMU (15), Police-Gendarmerie (17), Sapeurs-Pompiers (18).

Pour avoir des informations officielles sur le coronavirus, le service de renseignement est ouvert aux horaires suivants : transcription écrite de 24h/24 et 7j/7 et LSF et LPC de 8h30 à 19h00 du lundi au vendredi. Il suffit de cliquer sur le bouton de la page dédiée ci-dessous :

www.gouvernement.fr/info-coronavirus/espace-handicap

Source de l'article : Handicap.fr