Actualité

Vers des prothèses intelligentes ?

« Cette nouvelle prothèse constituerait une innovation majeure sur le marché industriel médical »

Révolutionner les modèles de prothèse : c'est ce qu'entendent faire le groupe d'ingénierie Ametra et la société Proteor, spécialiste français de l'orthopédie externe, en travaillant conjointement sur la prothèse fémorale mécatronique genou-cheville-pied. À la fois mécanique, hydraulique et électronique.

Adaptée aux situations du quotidien

L'objectif de cette initiative : développer un produit innovant sur le marché, « intelligent ». « Le fait de proposer une solution complète d'appareillage intégrant l'électronique permet notamment d'adapter le comportement de la prothèse aux différentes situations de la vie quotidienne : marche sur le plat, pentes, escaliers, quelle que soit la vitesse de marche », expliquent les initiateurs du projet dans un communiqué. « Cette première prothèse d'ensemble est un projet à la fois inédit et captivant, estime Guillaume, ingénieur d'études chez Ametra. Notre mission est d'apporter notre expertise et nos connaissances sur la production et les plans de montage. En somme, notre objectif est d'enlever toute ambiguïté sur la conception.»

Le défi : précision et durabilité

Chiffrage, géométrie... Les plans de montage sont confectionnés avec une précision d'orfèvre pour analyser chaque pièce du prototype et contrôler les chaines de côtes. Le tout sans perdre de vue toutes les contraintes inhérentes à ce projet innovant en termes de durée de vie, d'usure ou de résistance. Pour Nicolas Piponniau, chef de projet chez Proteor, « apporter une solution innovante sur le marché, oui, mais aussi et surtout améliorer la vie des personnes en situation de handicap. Il ne faut pas perdre de vue que ce dispositif doit permettre à de nombreuses personnes de retrouver une vie active et dynamique. La synergie de nos savoir-faire est consacrée à cet objectif ».

Source : Handicap.fr